Forum des Chicken Farmers: cercles de brâkmarriens

Venez organisez vos éventements, vos actualités et conquètes anti-poulets du serveur Ulette sur le jeu Dofus
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Mars 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Bonta, brâkmar: deux cités, une guerre , trois possiblilités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espirus

avatar

Messages : 1087
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 26
Localisation : Dans mes chaussures

Feuille de personnage
Classe: Osamodas
Niveau:
199/200  (199/200)
Métiers: Tailleur, Bijoutier, Cordonnier, Joaillomage, Costumage, Cordomage

MessageSujet: Bonta, brâkmar: deux cités, une guerre , trois possiblilités   Jeu 18 Oct - 20:44

Pour comprendre l'origine du conflit entre Bonta et Brâkmar, il faut remonter au commencement des temps.


En effet, lorsque les dieux créèrent le monde, et que le dieu Xélor se chargea de décompter le temps pour la toute première fois, il le partagea en secondes, minutes, heures, jours, semaines et mois. Mais Rushu, le seigneur démon, était loin d'en être satisfait. Les graines du conflit qui opposerait Bonta et Brâkmar venaient d'être semées....

Le dieu Xélor empoigna Martelheur, son fidèle marteau de guerre. Martelheur était celui que le dieu préférait dans sa collection de marteau rares. lorsqu'il le brandissait par-dessus tête, le dieu avait l'air d'un bûcheron titanesque fendant une bûche gigantesque. C'est peut-être un détail pour vous, mais pour Xélor ça voulait dire beaucoup. Celui qui connaît l'attirance exercée par les bûcherons sur la gente féminine, ne s'étonnera pas de ce choix

"Dommage qu'aucune déesse ne soit dans les environs" se dit-il, "car dans cette pose, je suis vraiment à mon avantage!" Il éleva Martelheur dans les airs puis la tête du marteau s'abattit sur l'Horloge Divine ; la mécanique horlogère résonna comme seul le plus grand gong de l'Univers pouvait le faire. Xélor venait de diviser le temps du Monde en onze mois

Les dieux approuvèrent, mais pas Rushu ! Le seigneur démon, depuis qu'il pouvait accéder à l'Univers des dieux, brûlait d'en devenir un (un dieu, pas un univers, bien sûr). A l'insu des dieux, il s'empara de l'horloge pour y graver un douzième mois. Le dernier mois de l'année, fait de glace et de ténèbres: Descendre. Et lorsque onze protecteurs furent nommés pour veiller à la bonne marche de chacun des mois de l'année, Rushu imposa l'un de ses sujets: Djaul, un démon aussi cruel que loyal envers son maître.
Les dieux tolérèrent cet écart. Ils méprisaient Rushu, tout simplement parce que les pouvoirs du démon étaient bien inférieurs aux leurs. Que Djaul se balade dans le monde si ça lui chantait ! Après tout, quelques créatures maléfiques qui crapahutaient de ci, delà, c'était bien pratique. Les barbes avaient des histoires à conter lors des veillées, et la peur qu'elles inspiraient aux enfants les rendait obéissant...

Rushu n'avait certes pas la puissance d'un dieu, mais il était suffisamment influent pour déclencher des guerres... De plus, il ne désirait qu'une chose: devenir, lui aussi, un dieu du Panthéon! En effet, Rushu convoitait les temples consacrés aux divinités: c'étaient de véritables réservoirs à foi desquels les dieux tiraient leur puissance ... Si seulement un culte lui était consacré, avec un temple, des prophètes, des fidèles et tout le saint-saint-frusquin, Rushu pourrait montrer de quoi il était capable!
Sur l’ordre de Rushu, Djaul sillonna le monde, croquant des troupeaux de Bouftous et répandant la mauvaise parole du seigneur Démon : pourquoi travailler et se tuer à la tâche lorsqu'il suffisait de voler en tuant à la hache? Avec une devise pareille, ce qui devait arriver, arriva.
Des fidèles se joignirent à la cause du démon. Parmi eux, Hyrkul le tendancieux qui s'y entendait pour attiser la foi des fidèles! Ils étaient en petit nombre, certes, mais leur foi conjuguée était suffisante pour que Rushu puisse agir! Et, en une nuit, le démon fit surgir de terre la cité de Brâkmar!
L'érection de Brâkmar avait fait du bruit parmi les Protecteurs des mois. La cité était aux ordres des forces sombres. Et, même si Djaul n'avait qu'une poignée de fidèles, il fallait éviter que le culte de Rushu prenne de l'importance. Qui sait ce dont Rushu était capable, une fois nourri par la foi de ses fidèles?
Jiva, Menalt et Pouchecot, respectivement protecteurs de javian, Martelo et Fraouctor édifièrent la cité de Bonta, pour contrer Brâkmar.

Les deux cités s'affrontèrent le 12 septange de l'an 26, lors d'une bataille qui resta connue sous le nom de "l'Aurore Pourpre". Cette bataille ne vit s'imposer ni vainqueur, ni vaincu. Chacun des deux camps eut à payer un lourd tribu. Du côté de Bonta, Ménalt, le protecteu de Martalo fut terrassé par Hyrkul. L'Ordre des Chevaliers du Tonnerre fut décimé au grand complet. Quant à l'armée brâkmarienne, c'est l'intégralité de ses troupes à pied qui fut exterminée...
mais ceci est une autre histoire.


Source de l'article: Dofus mag

_________________
.
Le Krosmoz n'est pas que dichotomie manichéenne...
_________________

- Administrateur du forum
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bonta, brâkmar: deux cités, une guerre , trois possiblilités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Probleme pour éliminer un tank à vapeur!
» Crécy 1346
» LISTES MARTEAUX ET IMAGES: (sujet en cours de travail)
» Vae Victis 096 : Les batailles de Saint Albans, 22 mai 1455 et 17 février 1462, La Guerre des Deux Roses
» Guerre des deux roses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Chicken Farmers: cercles de brâkmarriens :: Partie Publique :: RôlePlay-
Sauter vers: